Insérer facilement des émojis avec AutoKey sous Linux

Un billet rapide pour présenter AutoKey, et plus particulièrement la façon dont ce dernier peut simplifier l’insertion d’emojis et caractères unicode. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas AutoKey, le logiciel permet de créer des automatismes à partir de raccourcis claviers ou chaînes de caractères. Par exemple, il est aisé de faire en sorte que taper j@ insère votre adresse mail et j06 votre numéro de téléphone mobile. La possibilité d’exécuter des scripts (en Python) le rend potentiellement puissant.

Pour cette courte entrevue, c’est une fonctionnalité de base que nous allons utiliser, celle qui consiste à remplacer une chaîne de caractères par une autre, comme dans l’exemple précédent.

capture d'écran

Capture d’écran d’AutoKey

La capture précédente indique les étapes à suivre :

  1. Créer une nouvelle « phrase »
  2. Indiquer la chaîne de caractères qu’on souhaite obtenir
  3. Cliquer « Set » pour définir l’abréviation ou les abréviations déclenchant l’insertion de cette chaîne de caractères
  4. Choisir le mode de copier/coller qui servira à cette insertion. De mon côté, je dois utiliser Clipboard (Shift+Insert) pour que ça marche

Ainsi, en tapant simplement *thumbup*, j’obtiens : 👍

Une petite astuce bien pratique, également visible sur la capture, consiste à organiser ses « phrases » en dossiers et à attribuer une abréviation à un dossier. C’est le cas pour mon dossier « chiffres » qui se voit attribuer l’abréviation (x) et pour le dossier « main » qui a l’abréviation main. L’intérêt ? Une telle abréviation fait apparaître un menu contextuel présentant l’ensemble des phases contenues dans le dossier. L’insertion se fait alors en un clic :

capture d'écran

Menu contextuel déclenché par une abréviation

Cela s’avère pratique si on oublie le « code » (l’abréviation) d’un caractère peu utilisé.

À noter que AutoKey fonctionne avec X11, mais pas avec Wayland.

 

WinXCorners : faire des coins du moniteur des zones actives

Devant travailler sous Windows 10 au boulot, je suis souvent frustré de ne pas y retrouver les habitudes que j’ai acquises avec Gnome. Parmi celles-ci, la possibilité d’afficher l’ensemble des fenêtres ouvertes en balançant le curseur de la souris dans le coin haut gauche du moniteur.

Bien sûr, on peut produire le résultat escompté avec un raccourci clavier, en l’occurrence la touche Windows + Tab. Mais quand les doigts sur sur la souris ou le pad, ce n’est pas franchement pratique…

Heureusement, WinXCorners permet de retrouver cette fonctionnalité. Ce freeware permet, dans la dernière version en date (la 1.1.0.3 au moment où j’écris ces lignes), de choisir parmi 5 actions pour chaque coin de l’écran :

  • afficher le bureau
  • afficher les fenêtres ouvertes
  • lancer l’économiseur d’écran
  • couper le moniteur
  • lancer une commande personnelle

capture d'écran

Une fenêtre de réglages avancés permet même de déterminer un délai avant exécution de l’action, et ce pour chaque coin 🙂